Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  Le diagnostic de l’existant du document stratégique de la façade Sud-Atlantique.
La sécurité maritime.
 

 
 
Signalisation maritime

Pour garantir la sécurité de la navigation la convention internationale pour la sauvegarde de la vie humaine en mer (convention SOLAS) précise, dans son chapitre V règle 13, que « chaque gouvernement contractant s’engage :

à fournir, dans la mesure où il le juge possible et nécessaire, toute aide à la navigation requise en fonction du volume du trafic et du degré de risque
par soucis d’uniformité, à tenir compte des recommandations et directives internationales (de l’Agence Internationale de Signalisation Maritime – AISM) lorsqu’ils mettent en place des aides à la navigation,
à prendre des dispositions pour que les renseignements relatifs aux aides à la navigation soient portés à la connaissance de tous les intéressés…. ».

Pour faire face à cette obligation de l’Organisation Maritime Internationale, l’Etat français a chargé les Directions Interrégionales de la Mer (DIRM) depuis leur création en 2010, de mettre en place, entretenir, moderniser et faire évoluer le dispositif de balisage des côtes françaises destiné à permettre aux navigateurs d’atteindre l’entrée d’un port.
Ces services sont également chargés de participer à l’information nautique destinée à signaler en permanence aux navigateurs les dangers ponctuels et tout dysfonctionnement des aides à la navigation.

La Direction Interrégionale de la Mer Sud-Atlantique (DIRM SA) assure, à partir de ses trois subdivisions des phares et balises réparties le long du littoral à Bayonne, le Verdon-sur-Mer et La Rochelle et des moyens nautiques mis à leur disposition par l’Armement des Phares et Balises, le balisage maritime des cotes, îles et estuaires depuis la frontière espagnole jusqu’à la limite nord du département de la Charente-Maritime. Dans le cadre de l’information nautique, chaque subdivision des phares et balises assure pour sa zone de compétence une permanence 24h/24h.

L’emblème de la signalisation maritime dans nos subdivisions de La Rochelle, Le Verdon et Bayonne, représentations territoriales du dispositif le long du littoral :

 
Prévention et lutte contre la pollution maritime

Les catastrophes successives de l’Erika (1999) et du prestige (2002) sont venues rappeler que le trafic maritime et le transport de substances polluantes peuvent représenter un risque pour l’environnement.

La prévention et la lutte contre les pollutions marines constituent une priorité de l’Etat, réaffirmée par les engagements pris en juillet 2009 lors du Grenelle de la mer.

A ce titre la DIRM Sud-Atlantique participe à la rédaction et la mise en place des dispositions spécifiques ORSEC relatives aux champs d’actions liés au domaine maritime.

De plus, elle gère un des 8 centres métropolitains de stockage de matériels de première urgence destinés à faire face aux pollutions maritimes.

Elle participe à l’organisation d’exercices et déploie dans ce cadre le matériel du centre de stockage du Verdon-sur-Mer.

Elle anime, tous les ans, des formations à l’utilisation de ces matériels destinées en priorité aux acteurs potentiels de lutte contre les pollutions maritimes (agents des collectivités territoriales, des DDTM, des formations militaires de sécurité civile, pompiers,…).

 
Les phares de la façade Sud-Atlantique
Dans la rubrique "accès direct", sélectionner le nom du phare puis cliquer sur OK pour consulter la fiche correspondante.