Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  Le diagnostic de l’existant du document stratégique de la façade Sud-Atlantique.
Gens de mer.
 

L’enseignement maritime dans le ressort de la DIRM Sud-Atlantique

 
 

L’offre de formation professionnelle maritime sur la façade Sud-Atlantique :

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 4 avril 2014

Sur le périmètre d’action de la DIRM Sud-Atlantique, on trouve 2 lycées professionnels maritimes situés à La Rochelle et à Ciboure.

Ces établissements sont sous tutelle de la Direction des Affaires Maritimes et du Ministère de l’Écologie et participent au programme 205.

La DIRM Sud-Atlantique assure la fonction d’Autorité académique.

Il s’agit d’établissements publics d’enseignement qui disposent d’un budget propre.

Le budget de l’établissement de Ciboure s’élève à 1,8 million d’€ et celui de la Rochelle est de l’ordre de 2 millions d’€.

La DIRM est chargée de veiller à la bonne marche de ces établissements et participe aux différentes instances (conseil d’administration, conseil de perfectionnement, commission des bourses, commissions d’examens…).

Elle est amenée à faire des arbitrages nécessaires au bon fonctionnement de ces établissements.

Elle participe à l’organisation des examens de la Marine Marchande et rémunère les intervenants.

Elle entretient des relations privilégiées avec les collectivités territoriales compétentes (Conseils Régionaux d’Aquitaine et de Poitou-Charentes).

Les lycées professionnels participent à la formation initiale et continue des Gens de Mer.

Les lycées maritimes constituent d’excellents vecteurs de promotion sociale.

Les diverses formations proposées débouchent sur un taux d’employabilité très satisfaisant.

Environ 85 % des élèves et stagiaires trouvent un emploi dans les 6 mois suivant leur formation.

Ces chiffres tendent à prouver que la formation maritime reste une excellente filière d’accès à l’emploi.

Ainsi, pour la formation initiale, les effectifs restent stables. Pour 2013, on compte 205 élèves au lycée de la Rochelle (dont 21 apprentis) et 118 au lycée de Ciboure.

En ce qui concerne la formation continue, pour le lycée de la Rochelle cela représente 263 stagiaires en 2013 et 56897 heures stagiaires et, pour le lycée de Ciboure, 154 stagiaires et 64644 heures stagiaires.

Formation initiale :

Le niveau d’étude initial proposé par les lycées maritimes est le CAP et le BAC Pro en 3 ans avec 3 options : CGEM – électro-mécanicien – cultures marines.

Le taux de réussite aux examens pour l’année 2013 a été de 81,90% pour le lycée de La Rochelle et de 93 % pour le lycée de Ciboure.

Actualité : au niveau national, des travaux sont en cours sur la création d’un BTS maritime avec mise en œuvre à la rentrée 2014-2015 dans certains établissements

Formation continue :

Les lycées de Ciboure et La Rochelle ainsi que les établissements partenaires de la DIRM proposent une variété de formations continues préparant aux qualifications suivantes :

  • Certificat initial nautique (CIN)
  • Capacité pêche
  • Capitaine 200
  • Capitaine 200 voile
  • Chef de quart 500
  • Mécanicien 750 kw

D’autres formations sont également proposées par ces établissements scolaires :

  • CRO-CGO (pour les opérateurs radio)
  • CEQP (certificat de qualification professionnelle)…

Initiée en 2011, suite à une décision du DIRM SA, l’offre de formations adaptées pour les ostréiculteurs dans le cadre de Pescatourisme a été reconduite en 2013.

Par ailleurs, les formations sécurité destinées aux équipages et financées par la fondation Total ont de nouveau été mises en place par les établissements de formation de l’inter-région. Cette opération s’est terminée en décembre 2013.

En 2012, le lycée de Ciboure a été précurseur dans le montage de la formation Médical III à l’attention des officiers de la Marine Marchande. Cet établissement est actuellement le seul à dispenser cette formation au niveau national, en dehors de l’ENSM.

Le bilan de cette formation apparaît très positif au regard des appréciations des stagiaires.

- L’offre de formation continue évolue constamment et devient de plus en plus modulaire afin de pouvoir répondre aux besoins des différents professionnels du monde maritime dans un cadre de constante évolution de la législation.

- La qualité de la formation dispensée dans ces établissements permet de bien former les marins et donc contribue à améliorer l’objectif de la sécurité maritime.

Enfin, d’autres établissements participent en lien avec la DIRM aux actions de formation initiale et continue des Gens de mer.

  • Le lycée de Bourcefranc (lycée agricole de l’Éducation nationale) avec lequel a été passée une convention tri-partite (agriculture – éducation nationale – mer) pour les formations initiales à caractère maritime (conchyliculture notamment).
  • Le CFPPA de Bourcefranc pour la formation maritime continue.
  • Le lycée de la Mer de Gujan-Mestras pour lequel la DIRM organise notamment les examens relatifs au Bac Professionnel cultures marines et les commissions régionales d’examens relatives aux nouveaux brevets des cultures marines..
  • L’école des Douanes de La Rochelle (pour certaines formations continues comme le Capitaine 200).